église Notre-Dame

De profondes modifications ont marqué la structure de cette église dont la partie romane (la base inférieure de la tour) se situe vers 1100. Cette dernière, intégrée dans le collatéral sud, jouxte le flanc méridional du chœur; la majeure partie de la tour fut rebâtie en 1606, selon une date commémorative, et en 1668 ou 1688, d’après les ancres du sommet. En 1738, on entreprit la réparation de la nef (en conservant les piliers du XVe siècle) ; une restauration eut lieu de 1808 à 1811.

église Notre-Dame Auxiliatrice

Bâtie en 1955 d’après les plans de l’architecte A. Bressers, de Gand, l’ég1ise inspirée d’une tradition néo-gothique, est construite en briques. Elle comprend une sacristie, un chœur surmonté d’une tour lanterne, trois nefs, un transept et un avant-corps occidental surmonté de la tour prolongée par un clocher.

église Saint-Michel

L’église décanale fut construite dans le style classique entre 1753 (cartouche du portail) et 1768 (date en briques dans le mur nord de la nef). Elle comporte un chœur à chevet polygonal prolongé par une sacristie, une nef principale de cinq travées, deux bas-côtés et une tour occidentale. La construction est en briques avec soubassement de pierre, et moellons de grès pour le chœur.

Modifié dernièrement: 30 mars 2020

Les commentaires sont terminés.